L’Angora Turc

Silhouette : type foreign |  Poids : 2,5 à 5 kilos
Poil : mi-long, avec une collerette autour du cou | Robe : traditionnelles, toutes les couleurs sauf lilas, cinnamon et faon et les colourpoint
Tête : petite à moyenne , triangulaire | Yeux : grands, en amande
Oreilles : grandes et haut placées sur la tête | Queue : large à la base, s’effilant sur la longeur.


La race de l’angora turc – ainsi nommé en référence à la ville turque d’Ankara -est très ancienne ; c’est une race pure et naturelle.
Connus depuis plus de mille ans, ces chats seraient originaires des hauts plateaux, aux confins de la Turquie et de l’Iran. Les explorateurs venus d’Europe les découvrirent au XVIIe siècle et ils furent diffusés en Europe comme cadeaux entre aristocrates.
Apprécié à la cour de Louis XIII, l’angora turc le fut aussi de louis XV, puis de Marie-Antoinette. Le naturaliste Linné le reconnaît comme une race distincte du chat domestique et lui donne le nom de Catus angorensis .
Presque toutes les couleurs sont reconnues, mais l’angora blanc est la plus classique, avec des yeux bleu clair, verts, ambre ou impairs (de couleurs différentes).

L’ancêtre du persan

C’est la race de l’angora turc qui a transmis le caractère « poil long » à la majorité des races actuelles à poil long ou mi-long.
Au XIXe siècle, l’apparition du persan, issu du croisement entre des chats anglais à poil court et des angoras turcs, provoque la quasi-disparition des angoras turcs, moins spectaculaires, qui plaisent moins au public.
Pendant ce temps, en Turquie, la race se perd par métissages non contrôlés.
Dans les années 1950, la race est en grand danger d’extinction, mais le gouvernement turc décide de créer un conservatoire de la race angora turc au zoo d’Ankara.
Des éleveurs européens et américains y redécouvrent la race et importent des sujets pour en relancer l’élevage.
La race a été reconnue par la Fédération internationale féline en 1988.

« Dieu créa l’homme. uniquement dans le but de servir le chat. »Jacques Sternberg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *